Jonathan Lara

Jonathan Lara 

Courtier immobilier résidentiel

Téléphone : 450.682.2121  

Cellulaire : 514.743.5626  

Courriel

L'achat ou la vente d'une résidence est une décision importante; vous devez faire appel à un professionnel d'expérience pour vous guider tout au long du processus. Lorsque vous faites appel à moi, vous pouvez compter sur un service personnalisé, attentif et réfléchi, une excellente connaissance de la région, de fortes compétences en négociation et des stratégies de ventes hors-pair.

image

Acheter maintenant ou louer plus longtemps ? 5 questions à se poser avant d'acheter votre première maison



 

Décider de se lancer sur le marché immobilier ou de louer à la place est rarement une décision facile, surtout si vous êtes un acheteur d'une première maison. Mais dans le marché tourbillonnant d'aujourd'hui, vous trouverez peut-être particulièrement difficile de déterminer le meilleur moment pour commencer à explorer l'accession à la propriété.

 Un boom immobilier pendant la pandémie a poussé les prix des maisons à un niveau record. 1 Ajoutez des taux hypothécaires plus élevés à la combinaison, et certains acheteurs potentiels se demandent s'ils devraient attendre de voir si les prix ou les taux baissent.

 Est-ce que la location est une meilleure alternative ? Les loyers ont également grimpé en flèche avec l'inflation – et devraient continuer de grimper en raison d'une pénurie persistante de logements. 2 Et tandis que les acheteurs de maison peuvent bloquer un paiement hypothécaire fixe, les locataires sont à la merci de ces coûts croissants dans un avenir prévisible.
 
Alors, quel est le meilleur choix pour vous ? Il y a beaucoup à considérer lorsqu'il s'agit d'acheter ou de louer. Heureusement, vous n'avez pas à le faire seul. Contactez-moi pour planifier une consultation gratuite et je vous guiderai à travers vos options. Vous pouvez également trouver utile de vous poser les questions suivantes :
 
1. Combien de temps est-ce que je compte rester dans la maison ? 

Vous tirerez la meilleure partie financière de l'achat d'une maison si vous en êtes propriétaire pour au moins cinq ans. 3 Si vous envisagez de vendre dans un délai plus court, l'achat d'une maison n'est peut-être pas le meilleur choix pour vous.
 
Il y a des coûts associés à l'achat et à la vente d'une maison, et il peut falloir du temps pour que la valeur de la propriété augmente suffisamment pour compenser ces dépenses.
 
Même si le marché immobilier peut changer d'une année à l'autre, vous constaterez généralement que la valeur d'une maison surmonte les hauts et les bas d'un marché et s'apprécie avec le temps. 4 Plus longtemps vous êtes propriétaire d'un bien, plus vous êtes susceptible de profiter de son appréciation.
 
Une fois que vous avez trouvé une communauté dans laquelle vous aimeriez rester pendant plusieurs années, l'achat plutôt que la location peut être très rentable. Vous bénéficierez non seulement d'une plus-value, mais vous accumulerez également des capitaux propres au fur et à mesure que vous remboursez votre prêt hypothécaire – et vous aurez plus de sécurité et de stabilité dans l'ensemble.
 
Autre point important : si vous prévoyez rester dans la maison pendant toute la durée de l'hypothèque, il arrivera un moment où vous n'aurez plus à effectuer ces paiements. Par conséquent, vos frais de logement chuteront considérablement, tandis que votre équité (et votre valeur nette) continuera de croître.
 
2. Est-ce une meilleure valeur d'acheter ou de louer dans ma région ? 

Si vous savez que vous prévoyez de rester sur place pendant au moins cinq ans, vous devriez vous demander si l'achat ou la location est la meilleure affaire dans votre région.
 
Un outil utile pour décider est le rapport prix-loyer d'un quartier : il suffit de diviser le prix médian d'une maison par le prix médian du loyer annuel. Plus le rapport prix/loyer est élevé, plus l'achat est cher par rapport au loyer. 5 Gardez à l'esprit, cependant, que cette équation ne fournit qu'un instantané de la situation actuelle du marché. En tant que tel, il se peut qu'il ne rende pas compte avec précision de l'impact total de la hausse de la valeur des maisons et de l'augmentation des loyers à long terme.
 
Selon les données de l'Association canadienne de l'immeuble, un propriétaire qui a acheté une maison canadienne à prix moyen il y a 10 ans aurait gagné environ 285 000 $ en capitaux propres, tout en maintenant un paiement hypothécaire stable. 6,7
 
En revanche, quelqu'un qui a choisi de louer au cours de la même période aurait non seulement raté ces gains en capitaux propres, mais aurait également vu les prix moyens de location au Canada augmenter d'environ 34 %. 8
 
Ainsi, même si la location semble être une meilleure affaire aujourd'hui, l'achat pourrait être le meilleur jeu financier à long terme.
 
Prêt à comparer vos options ? Ensuite, contactez-nous pour planifier une consultation gratuite. En tant qu'expert du marché local, je peux vous aider à interpréter les chiffres pour déterminer si l'achat ou la location est une meilleure valeur dans votre quartier particulier.
 
3. Puis-je me permettre d'être propriétaire ? 

Si vous déterminez que l'achat d'une maison est la meilleure valeur, vous voudrez évaluer votre état de préparation financière.
 
Commencez par examiner combien vous avez d'économies. Après avoir déposée votre mise de fonds et les frais de clôture, vous restera-t-il encore assez d'argent pour les dépenses additionnelles et les urgences ? Si ce n'est pas le cas, c'est un signe qu'il vaut peut-être mieux attendre d'avoir constitué un fonds plus important pour les jours de pluie.
 
Réfléchissez ensuite à l'impact sur votre budget mensuel. N'oubliez pas que votre versement hypothécaire mensuel ne sera pas votre seule dépense à l'avenir. Vous devrez peut-être également tenir compte des taxes foncières, des assurances, des frais d'association, de l'entretien et des réparations.
 
Pourtant, vous pourriez constater que le coût mensuel de l'accession à la propriété est comparable à celui de la location, surtout si vous versez une mise de fonds importante. Les propriétaires répercutent souvent les coûts supplémentaires de l'accession à la propriété sur les locataires, ce n'est donc pas toujours l'option la moins chère.
 
De plus, même si vous serez responsable du financement et de l'entretien de votre maison si vous achetez, vous serez également celui qui bénéficiera des fruits de votre investissement. Chaque mise à niveau majeure, par exemple, fait non seulement de votre maison un endroit plus agréable à vivre ; il contribue également à augmenter la valeur marchande de votre maison.
 
Si vous souhaitez acheter une maison mais que vous n'êtes pas sûr de pouvoir vous le permettre, appelez-moi pour discuter de vos objectifs et de votre budget. Je peux vous donner une évaluation réaliste de vos options et vous aider à déterminer si vos rêves d'accession à la propriété sont à votre portée.
 
 4. Puis-je qualifier pour un prêt hypothécaire?

 
Si vous êtes prêt à assumer les coûts d'accession à la propriété, vous voudrez ensuite évaluer vos chances de réussir le test de résistance hypothécaire du Canada et d'obtenir une approbation pour un prêt hypothécaire.
 
Chaque emprunteur qui demande un prêt hypothécaire auprès d'un prêteur sous réglementation fédérale, comme une banque, doit passer un test de résistance hypothécaire - même si vous avez une mise de fonds suffisante. (Certains petits prêteurs qui ne sont pas sous réglementation fédérale, comme les coopératives de crédit, peuvent également soumettre votre demande de prêt hypothécaire à un test de résistance, mais ils ne sont pas tenus de le faire.) 9
 
Pour effectuer le test, un prêteur prendra en compte votre revenu admissible, vos dépenses estimées (telles que les frais de copropriété ou les dettes non liées à l'hypothèque) et le montant éventuel de l'hypothèque et calculera si vous seriez toujours en mesure de payer l'hypothèque si votre taux augmentait d'un certain montant. Vous pouvez également effectuer votre propre test de simulation de crise en saisissant des estimations de revenus et de dépenses dans l'outil d'admissibilité aux prêts hypothécaires du gouvernement du Canada. 10 Cependant, sachez que le taux d'intérêt minimum admissible du gouvernement pourrait changer au moment où vous serez prêt à acheter.
 
Chaque prêteur aura également ses propres critères d'approbation distincts du minimum du gouvernement fédéral. Mais, en général, vous pouvez vous attendre à ce qu'un créancier examine votre stabilité d'emploi, vos antécédents de crédit et vos économies pour s'assurer que vous pouvez gérer un paiement hypothécaire mensuel.
 
Par exemple, les prêteurs aiment voir des preuves que votre revenu est stable et prévisible. Donc, si vous êtes un travailleur autonome, vous devrez peut-être fournir des documents supplémentaires prouvant que vos revenus sont fiables. Un prêteur comparera également vos paiements de dette mensuels à votre revenu pour s'assurer que vous ne risquez pas de devenir financièrement trop étendu.
 
De plus, un prêteur vérifiera votre rapport de crédit pour vérifier que vous avez un historique de paiements à temps et que vous pouvez faire confiance pour payer vos factures. Généralement, plus votre pointage de crédit est élevé, meilleures sont vos chances d'obtenir un taux concurrentiel.
 
Quelle que soit votre situation, c'est toujours une bonne idée d'obtenir une préapprobation pour un prêt hypothécaire avant de commencer à chercher une maison. Faites-moi savoir si vous êtes intéressé et je vous dirigerai vers un spécialiste en hypothèques ou un courtier hypothécaire qui pourra vous aider.
 
 5. En quoi le fait d'être propriétaire d'une maison changerait-il ma vie ? 

Avant de commencer le processus préapprobation, cependant, il est important de considérer comment l'accession à la propriété affecterait votre vie, en dehors des gains financiers à long terme.
 
En général, vous devriez être prêt à investir plus de temps et d'énergie dans la possession d'une maison que dans la location. Il peut y avoir beaucoup d'entretien, surtout si vous achetez une propriété ayant besoin de rénovations ou si vous vous engagez trop dans de nombreux projets de bricolage. Si vous n'avez vécu qu'en appartement, par exemple, vous pourriez être surpris du temps que vous passerez à entretenir une pelouse.
 
D'un autre côté, vous pourriez profiter de la possibilité de jouer dans votre propre jardin, d'apporter des améliorations inspirées de HGTV ou de jouer avec votre chien dans une grande cour arrière. Ou, si vous êtes plus sociable, vous aimerez peut-être organiser des réunions de famille ou assister à des fêtes de quartier avec d'autres propriétaires engagés.
 
L'avantage d'être propriétaire d'une maison est que vous pouvez généralement en faire ce que vous voulez, même si cela signifie peindre vos murs en rouge fiesta un mois et en violet aubergine le mois suivant.
 
Le choix – comme la maison – vous appartient.
 
 VOUS AVEZ PLUS DE QUESTIONS ? J’AI DES RÉPONSES
 
La décision d'acheter ou de louer une maison est l'une des plus importantes que vous prendrez au cours de votre vie. Je peux faciliter le processus en vous aidant à comparer vos options à l'aide des données du marché local en temps réel. Alors n'hésitez pas à demander une consultation personnalisée, peu importe où vous en êtes dans vos délibérations. Je serai ravis de répondre à vos questions et d'identifier les mesures concrètes que vous pouvez prendre dès maintenant pour atteindre vos objectifs à long terme.
 
Ce qui précède fait référence à une opinion et est à titre informatif seulement. Il ne s'agit pas de conseils financiers, juridiques ou fiscaux. Consultez les professionnels appropriés pour obtenir des conseils concernant vos besoins individuels.
 
Sources:
1.Association canadienne de l'immeuble (ACI) -
https://stats.crea.ca/fr-CA/
2.Financial Post - https://financialpost.com/real-estate/nowhere-to-live-rents-in-canada-surge-as-home-prices-fall
3.Wealthsimple -
https://www.wealthsimple.com/en-ca/magazine/buying-vs-renting-your-home
4.Économie commerciale -
https://tradingeconomics.com/canada/housing-index
5.Investopedia -
https://www.investopedia.com/terms/p/price-to-rent-ratio.asp
6.CBC -
https://www.cbc.ca/news/business/average-home-price-ticked-2-lower-in-july-1.1281984
7.Association canadienne de l'immeuble (ACI) -
https://stats.crea.ca/fr-CA/
8.SCHL -https://www03.cmhc-schl.gc.ca/hmip-pimh/en/TableMapChart/TableMatchingCriteria?GeographyType=Country&GeographyId=1&CategoryLevel1=Primary%20Rental%20Market&CategoryLevel2=Average%20Rent%20%28%24%29&ColumnField= 2&RowField=TIMESERIES# période
9.Gouvernement du Canada - https://www.canada.ca/fr/agence-de-consommation-financiere/services/hypotheques/preparation-hypotheque.html
10.Agence de la consommation en matière financière du Canada -
https://itools-ioutils.fcac-acfc.gc.ca/MQ-HQ/MQ-EAPH-fra.aspx 

 

image

8 Stratégies Pour Sécuriser Un Taux Hypothécaire Plus Bas
 
Les taux d'intérêt ont augmenté rapidement cette année, déclenchés par les efforts de la Banque du Canada pour freiner l'inflation. Et l'Indice d'endettement des consommateurs MNP de juillet a révélé que 59 % des Canadiens « ressentent déjà les effets des hausses de taux d'intérêt1 ».
 
Pourquoi l'impact a-t-il été si répandu? En partie à cause de la popularité croissante des prêts hypothécaires à taux variable. Selon la Société canadienne d'hypothèques et de logement, au second semestre de l'année dernière, la majorité des emprunteurs hypothécaires ont opté pour un taux d'intérêt variable plutôt que fixe.2
 
Les prêts hypothécaires variables sont généralement liés au taux préférentiel du prêteur, ce qui signifie qu'ils sont immédiatement touchés par la hausse des taux d'intérêt. Les propriétaires ayant des hypothèques à taux fixe ne sont pas touchés aussi rapidement parce que leur taux d'intérêt est bloqué, mais ils seront également confrontés à des taux plus élevés lorsque leurs hypothèques seront à renouveler. Et de nombreux acheteurs ont de plus en plus de mal à se permettre ou même à se qualifier pour un prêt hypothécaire aux taux élevés d'aujourd'hui.
 
Heureusement, vous pouvez prendre certaines mesures pour renforcer votre position si vous envisagez d'acheter une maison ou de renouveler un prêt hypothécaire existant. Essayez ces huit stratégies pour vous aider à obtenir le meilleur tarif disponible :
 
 
1. Augmentez votre pointage de crédit.
 

Les emprunteurs ayant des cotes de crédit plus élevées sont considérés comme «moins risqués» pour les prêteurs, ils se voient donc proposer des taux d'intérêt plus bas. Un « bon » pointage de crédit commence généralement à 660 et peut atteindre les 800.3 Si vous ne connaissez pas votre pointage, vous pouvez y accéder en ligne auprès des deux principaux bureaux de crédit du Canada, Equifax et Transunion.4
 
Ensuite, si votre cote de crédit est faible, vous pouvez prendre des mesures pour l'améliorer, notamment :5
 
●      Corrigez les erreurs sur vos rapports de crédit, ce qui peut faire baisser votre pointage. Vous pouvez demander des copies gratuites de vos rapports sur les sites Web d'Equifax et de TransUnion.
●      Remboursez la dette renouvelable. Cela comprend les soldes des cartes de crédit et les marges de crédit sur valeur domiciliaire.
●      Évitez de fermer d'anciens comptes de carte de crédit en règle. Cela pourrait réduire votre score en raccourcissant votre historique de crédit et en réduisant votre crédit total disponible.
●      Effectuez tous les paiements futurs à temps. L'historique des paiements est un facteur primordial pour déterminer votre pointage de crédit, alors faites-en une priorité.
●      Limitez vos demandes de crédit pour éviter que votre score ne soit ébranlé par trop de demandes de renseignements. Si vous magasinez pour un prêt automobile ou une hypothèque, minimisez l'impact en limitant vos demandes à une période de deux semaines.
 
Au fil du temps, vous devriez commencer à voir votre pointage de crédit grimper, ce qui vous aidera à être admissible à un taux hypothécaire plus bas.
 
 
2. Gardez un emploi stable.
 
Si vous vous préparez à acheter une maison, ce n'est peut-être pas le meilleur moment pour changer de carrière. Malheureusement, des changements d'emploi fréquents ou des lacunes dans votre curriculum vitae pourraient nuire à l'admissibilité de votre emprunteur.
 
Lorsque vous demandez un nouveau prêt hypothécaire, les prêteurs examinent généralement vos antécédents d'emploi et de revenu et recherchent des preuves que vous êtes financièrement stable depuis au moins deux ans.6 Si vous avez gagné un salaire régulier, vous pourriez être admissible à un meilleur taux d'intérêt. Des antécédents professionnels stables donnent aux prêteurs une plus grande confiance dans votre capacité à rembourser le prêt.
 
Cela ne signifie pas qu'un changement d'emploi vous empêchera automatiquement d'acheter une maison. Mais certains mouvements, comme le passage d'un emploi en entreprise à un statut d'indépendant ou d'indépendant, pourraient vous obliger à retarder votre achat, car les prêteurs voudront voir la preuve de revenus stables et à long terme.6
 
3. Réduisez vos ratios d'amortissement de la dette.
 
Même avec une cote de crédit élevée et un excellent travail, les prêteurs s'inquiéteront si vos remboursements de dettes consomment trop de vos revenus. C'est là que vos ratios d’amortissement de la dette entreront en jeu.
 
Il existe deux types de ratios d’amortissement de la dette7 :


1. Amortissement Brut de la Dette (ABD) - Quel pourcentage de votre revenu mensuel brut servira à couvrir les dépenses de logement (hypothèque, taxes foncières, services publics et 50 % des frais d'entretien de la copropriété) 
2. Amortissement Total de la Dette (ATD) - Quel pourcentage de votre revenu mensuel brut servira à couvrir TOUTES les dettes (dépenses de logement, cartes de crédit, prêts étudiants et autres dettes) ? 
Qu'est-ce qu'un bon ratio d’amortissement de la dette ? Les prêteurs veulent généralement voir un ratio ABD ne dépassant pas 32 % et un ratio ATD inférieur ou égal à 40 %.7
 
De faibles ratios d’amortissement de la dette vous aideront également à réussir un test de résistance hypothécaire, qui est exigé par toutes les banques canadiennes et certains autres types de prêteurs. Le test de résistance est conçu pour s'assurer que vous pouvez continuer à payer vos versements hypothécaires même si les taux d'intérêt augmentent. Vous pouvez utiliser l’Outil de qualification hypothécaire pour calculer combien vous pouvez vous permettre d'emprunter.
 
Si vos ratios d’amortissement de la dette sont trop élevés ou si vous ne pouvez pas passer un test de résistance hypothécaire, vous devrez peut-être envisager d'acheter une maison moins chère, d'augmenter votre mise de fonds ou de rembourser votre dette existante. Une augmentation de votre revenu mensuel vous aidera également.
 
 
4. Augmentez votre mise de fonds.
 

Les exigences de mise de fonds minimale varient selon la taille du prêt et le type de propriété. Mais, dans certains cas, vous pouvez bénéficier d'un taux hypothécaire inférieur si vous versez une mise de fonds plus importante.
 
Pourquoi les prêteurs se soucient-ils de la taille de votre mise de fonds ? Parce que les emprunteurs disposant d'une valeur nette importante dans leur maison sont moins susceptibles de faire défaut sur leurs hypothèques. C'est pourquoi vous devrez souscrire une assurance prêt hypothécaire si vous versez moins de 20 %8.
 
Il est important de noter que certains prêteurs offrent des taux d'escompte aux emprunteurs qui versent moins de 20 %, car l'assurance-défaut requise les protège contre toute perte potentielle. Cependant, le coût de la SCHL ou de l'assurance prêt hypothécaire privée dépassera généralement toute économie d'intérêts. Vous devrez également payer des intérêts sur cette assurance si vous l'ajoutez à votre prêt hypothécaire.9 En fin de compte : vous économiserez de l'argent en frais d'emprunt si vous pouvez vous permettre une mise de fonds plus importante.
 
Heureusement, il existe quelques ressources initiées par le gouvernement conçues pour aider les acheteurs d'une première maison éligibles avec un acompte, notamment :9
 
●      Régime d'accession à la propriété (RAP) – Les acheteurs peuvent retirer jusqu'à 35 000 $ (en franchise d'impôt) de leur régime enregistré d'épargne-retraite (REER). L'argent doit être utilisé pour construire ou acheter une maison admissible et remboursé au REER dans les 15 ans.
●      Incitatif à l'achat d'une première propriété – Les acheteurs peuvent profiter d'un prêt hypothécaire avec participation du gouvernement du Canada. Essentiellement, le gouvernement versera 5 % ou 10 % de votre acompte, sans intérêt, en échange d'une participation limitée dans votre propriété. Le remboursement est dû dans 25 ans ou lorsque vous vendez votre maison.
 
Nous serions heureux de discuter de ces programmes et d'autres, des remboursements d'impôt et des incitatifs qui pourraient vous aider à augmenter votre mise de fonds.
 
 
5. Évaluez les options de taux d'intérêt.
 
Tous les prêts hypothécaires ne sont pas créés égaux, et certains peuvent être mieux adaptés que d'autres, selon vos priorités et votre tolérance au risque. Pour commencer, vous avez le choix entre plusieurs options de taux d'intérêt :10
 
●      Fixe — Vous avez la garantie de conserver le même taux d'intérêt pendant toute la durée du prêt. De nombreux acheteurs préfèrent un taux fixe car il leur offre prévisibilité et stabilité. Cependant, vous paierez une prime pour cela, car ces prêts hypothécaires ont généralement un taux d'intérêt plus élevé au départ. Et si les taux baissent, vous serez enfermé dans ce taux plus élevé.
●      Variable — Votre taux d'intérêt augmentera ou diminuera en même temps que le taux préférentiel de votre prêteur. Vous pouvez opter pour une mensualité ajustable ou fixe. Cependant, si vous optez pour un paiement fixe, le montant qui servira chaque mois au principal et aux intérêts fluctuera en fonction du taux actuel. Les prêts hypothécaires à taux variable offrent généralement des taux d'intérêt plus bas au départ, mais risquent d'augmenter.
●      Hybride – Vous hésitez entre un taux fixe ou variable! Les prêts hypothécaires hybrides tentent de résoudre ce dilemme. Une partie de l'hypothèque aura un taux fixe et le reste aura un taux variable. Le fixe vous offre une certaine protection si les taux augmentent, tandis que le variable offre un certain avantage si les taux baissent.
 
Quel est le meilleur choix si vous recherchez le taux hypothécaire le plus bas ? La réponse est… ça dépend. Si les taux hypothécaires n'augmentent pas beaucoup ou ne redescendent pas dans quelques années, vous pourriez gagner en optant pour un taux variable. Cependant, s'ils continuent à grimper, vous feriez peut-être mieux d'opter pour un taux fixe.
 
Gardez à l'esprit que l'écart entre les taux variables et les taux fixes s'est rétréci à mesure que les taux augmentent.11 Cependant, il est encore plus facile de répondre aux exigences du test de résistance pour un prêt hypothécaire variable, puisque le seuil est plus bas.12 Ainsi, votre choix peut être limité par votre capacité à vous qualifier.
 
 
6. Comparez les conditions de prêt.
 

Un terme hypothécaire est la durée pendant laquelle votre contrat hypothécaire est en vigueur. À la fin du terme, le titulaire d'un prêt hypothécaire devra soit rembourser son prêt hypothécaire, soit le renouveler pour un autre terme.
 
Il existe trois principaux types de conditions hypothécaires :13


●      Court terme – Ceux-ci peuvent aller de 6 mois à 5 ans, et ils sont le type le plus populaire au Canada. Les emprunteurs peuvent choisir entre un taux d'intérêt fixe ou variable.
●      À plus long terme - Ceux-ci durent plus de 5 ans mais généralement pas plus de 10 ans. Les prêts hypothécaires à plus long terme sont plus susceptibles de comporter des taux d'intérêt fixes et de lourdes pénalités pour remboursement anticipé.
●      Convertible – Offre la possibilité d'étendre une hypothèque à court terme à une hypothèque à plus long terme, généralement à un taux d'intérêt différent.
 
Quelle durée de prêt offre le taux le plus bas ? Une hypothèque à court terme comporte généralement un taux d'intérêt inférieur à celui d'une hypothèque à plus long terme. Cependant, le taux d'un prêt hypothécaire de 1 an ou de 3 ans pourrait être supérieur ou inférieur à celui d'un prêt hypothécaire de 5 ans selon le climat économique actuel et s'il est fixe ou variable.
 
De nombreux prêteurs offrent des taux particulièrement intéressants pour les prêts hypothécaires de 5 ans en raison de leur popularité14. Mais pour trouver le meilleur taux, vous devrez comparer vos options au moment de l'achat ou du renouvellement.
 
 
7. Obtenez des devis de plusieurs prêteurs.
 
Lorsque vous magasinez pour un prêt hypothécaire, assurez-vous de solliciter des devis auprès de plusieurs prêteurs et types de prêteurs différents pour comparer les taux d'intérêt et les frais. Selon votre situation, vous pourriez constater qu'une institution offre une meilleure offre pour le type de prêt et la durée que vous souhaitez.
 
Idéalement, vous devriez commencer ce processus avant de commencer à chercher une maison. Si vous obtenez une préapprobation pour un prêt hypothécaire, dans la plupart des cas, vous pouvez bloquer le taux hypothécaire pendant 90 à 120 jours. Cela est particulièrement important lorsque les taux d'intérêt augmentent15.

Certains emprunteurs choisissent de travailler avec un courtier hypothécaire. Comme un courtier d'assurance, ils peuvent vous aider à recueillir des devis et à trouver le meilleur taux. Ils sont payés une commission par le prêteur, donc cela ne vous coûtera rien de votre poche pour utiliser un courtier. Cependant, assurez-vous de savoir avec quels prêteurs ils travaillent et contactez-en plusieurs afin de pouvoir comparer leurs recommandations16.
 
N'oubliez pas que nous pouvons être une ressource précieuse pour trouver un prêteur, surtout si vous êtes nouveau dans le processus d'achat d'une maison. Après une consultation, nous pouvons discuter de vos besoins de financement et vous mettre en contact avec les agents de crédit ou les courtiers les mieux adaptés à votre situation.
 
 
8. Demandez un rabais.
 
Lorsque vous magasinez pour un prêt hypothécaire, n'ayez pas peur de négocier. Au Canada, il est courant pour les prêteurs d'escompter leurs taux d'intérêt annoncés, appelés taux affichés. Et dans de nombreux cas, tout ce que vous avez à faire est de demander. Bien sûr, la force de votre application entrera en jeu ici - alors ne négligez pas les stratégies 1 à 4 ci-dessus.17
 
Gardez à l'esprit que les taux d'intérêt ne sont pas la seule chose sur la table. Vous pouvez également négocier d'autres conditions contractuelles, telles que des options de prépaiement et des remises. Et si vous obtenez une excellente offre d'un prêteur, vous pouvez en tirer parti en demandant à votre institution préférée de l'égaler ou de la surpasser17.
 
 
Commencer
 
Malheureusement, les taux hypothécaires les plus bas que nous avons connus au plus fort de la pandémie sont derrière nous. Cependant, les taux fixes à 5 ans d'aujourd'hui sont toujours inférieurs à la moyenne historique - et sont bien en deçà du sommet historique de 20,75 % en 1981.18
 
Et bien que les taux hypothécaires plus élevés aient rendu plus coûteux le financement de l'achat d'une maison, ils ont également inauguré un marché plus équilibré. Par conséquent, les acheteurs d'aujourd'hui trouvent plus de maisons parmi lesquelles choisir, une meilleure valeur pour leur investissement et des vendeurs prêts à négocier.
 
Si vous avez des questions ou souhaitez plus d'informations sur l'achat ou la vente d'une maison, contactez-nous pour planifier une consultation gratuite. Nous serions ravis de vous aider à peser vos options, à naviguer dans ce marché changeant et à atteindre vos objectifs immobiliers !
 
Sources:
 
1.      Indice d'endettement des consommateurs MNP -
https://mnpdebt.ca/en/resources/mnp-consumer-debt-index
2.      Nouvelles mondiales -
https://globalnews.ca/news/8970237/canada-mortgages-variable-fixed-cmhc/
3.      Prêts Canada -
https://loanscanada.ca/mortgage/minimum-credit-score-required-for-mortgage-approval/
4.      Gouvernement du Canada -
https://www.canada.ca/fr/agence-de-consommation-financiere/services/pointage-rapports-de-credit/commander-rapport-de-credit.html
5.      Gouvernement du Canada -https://www.canada.ca/fr/agence-de-consommation-financiere/services/cote-rapports-de-credit/ameliorer-cote-de-credit.html
6.      TARIFS DOTCA -
https://rates.ca/resources/how-long-at-job-before-applying-mortgage
7.      NerdWallet -
https://www.nerdwallet.com/ca/mortgages/what-are-debt-service-ratios
8.      Banque Royale du Canada -
https://www.rbcroyalbank.com/mortgages/mortgage-default-insurance.html
9.      Gouvernement du Canada -https://www.canada.ca/fr/agence-de-consommation-financiere/services/hypotheques/acompte.html#toc2
10.   Gouvernement du Canada -
https://www.canada.ca/fr/agence-de-consommation-financiere/services/hypotheques/choisir-hypotheque.html
11.   Conseiller hypothécaire du Canada -
https://www.mpamag.com/ca/mortgage-industry/industry-trends/what-do-falling-bond-yields-mean-for-fixed-rates/416463
12.   Le Globe and Mail -
https://www.theglobeandmail.com/business/article-the-best-mortgage-strategies-for-a-rising-interest-rate-environment/
13.   Gouvernement du Canada -
https://www.canada.ca/fr/agence-de-consommation-financiere/services/hypotheques/modalites-hypothecaires-amortissement.html
14.   WOWA.ca -
https://wowa.ca/taux-mortgage
15.   NerdWallet -
https://www.nerdwallet.com/ca/mortgages/what-is-mortgage-pre-approval
16.   Gouvernement du Canada -https://www.canada.ca/fr/agence-de-consommation-financiere/services/hypotheques/preapprobation-admissible-hypotheque.html
17.   NerdWallet -
https://www.nerdwallet.com/ca/mortgages/negotiating-mortgage-fees
18.   RateHub.ca -
https://www.ratehub.ca/5-year-fixed-mortgage-rate-history

7 ERREURS COÛTEUSES COMMISES PAR LES VENDEURS (ET COMMENT LES ÉVITER

Peu importe ce qui se passe sur le marché immobilier, le processus de vente d'une maison peut être difficile. Certains vendeurs ont du mal à dire au revoir à leur précieuse résidence familiale. D'autres veulent se passer du plaisir de décorer et de s'installer dans un nouvel endroit. Presque tous les vendeurs veulent gagner le plus d'argent possible.
 
Quelle que soit votre situation, la route vers la table de clôture peut être semée d'obstacles - des problèmes avec les visites et les négociations aux surprises d'inspection. Mais bon nombre de ces complications sont évitables lorsque vous avez un courtier immobilier compétent à vos côtés.
 
Par exemple, voici sept erreurs courantes commises par de nombreux vendeurs à domicile. Ceux-ci peuvent causer de l'anxiété, vous coûter du temps et réduire vos revenus financiers. Heureusement, nous pouvons vous aider à éviter ces faux pas et à vous mettre en place pour une expérience de vente réussie et sans stress.
 
 
ERREUR #1 : Fixer Un Prix Irréaliste
 
De nombreux vendeurs pensent que fixer le prix de leur maison à un prix élevé et attendre que le «bon acheteur» se présente leur rapportera le plus d'argent. Cependant, les maisons trop chères restent souvent sur le marché avec peu d'activité, ce qui peut être le baiser de la mort dans l'immobilier et entraîner une baisse inévitable des prix.1
 
Alternativement, si vous fixez le prix de votre maison à la valeur marchande (ou parfois légèrement inférieure), votre maison peut être parmi les plus belles que les acheteurs aient vues dans leur budget. Cela peut augmenter vos chances de recevoir plusieurs offres.2
 
Pour vous aider à fixer un prix réaliste dès le départ, nous ferons une analyse comparative du marché, ou ACM. Cette recherche intégrale nous aidera à déterminer un prix d'inscription idéal, basé sur le prix auquel des propriétés similaires se sont récemment vendues dans votre région.
 
Sans ces données, vous risquez de fixer le prix de votre maison trop haut (et de ne recevoir aucune offre) ou trop bas (et de laisser de l'argent sur la table). Nous pouvons vous aider à trouver le bon endroit qui attirera les acheteurs sans réduire vos profits.
 
 
ERREUR #2 : Essayer De Prédire Le Marché
 
Vous avez probablement déjà entendu la vieille expression : "Achetez bas et vendez haut". Mais quand il s'agit d'immobilier, c'est plus facile à dire qu'à faire.
 
Retarder la vente de votre maison jusqu'à ce que les prix atteignent leur maximum peut sembler une excellente idée. Cependant les vendeurs doivent garder ces facteurs à l'esprit :
 
Prédire le marché avec certitude est presque impossible.
Si vous attendez pour acheter votre prochaine maison, son prix pourrait également augmenter.
Si les taux hypothécaires augmentent, votre bassin d'acheteurs potentiels pourrait diminuer et vous devrez débourser davantage pour financer votre prochain achat. 
Au lieu d'essayer de deviner le marché, choisissez plutôt votre calendrier de vente idéal. Cela peut être basé sur des facteurs tels que votre situation financière personnelle, l'évolution de la dynamique familiale ou les tendances saisonnières dans votre quartier particulier. Nous pouvons vous aider à déterminer le meilleur moment pour vendre en fonction de votre situation personnelle.
 
 
ERREUR #3 : Omettre De Faire Les Réparations Nécessaires
 
De nombreux vendeurs espèrent que les acheteurs ne remarqueront pas leur robinet qui fait une fuite ou leurs rideuax cassés lors d'une visite à domicile. Cependant des problèmes mineurs comme ceux-ci peuvent laisser les acheteurs s'inquiéter de problèmes plus graves - et coûteux - cachés.
 
Même si vous recevez une offre, il est fort probable que l'acheteur engagera un inspecteur en bâtiment professionnel, qui signalera tout défaut dans son rapport. Négliger de régler un problème majeur pourrait amener les acheteurs à demander des réparations coûteuses, un remboursement ou, pire encore, à renoncer complètement à l'achat.
 
Pour éviter ces types de perturbations, il est important d'effectuer les rénovations nécessaires avant que votre maison n'arrive sur le marché. Nous pouvons vous aider à décider quelles réparations et mises à jour valent votre temps et votre investissement. Dans certains cas, nous pouvons recommander une inspection professionnelle avant la mise en vente.
 
Ce temps et cette attention supplémentaires peuvent vous aider à éviter d'éventuelles surprises en cours de route et identifier tout défaut structurel, système ou cosmétique majeur qui pourrait avoir un impact sur une vente future.3
 
 
ERREUR #4 : Négliger De Faire Le «Home Staging» De Votre Maison
 
La « Home Staging » est l'acte de préparer votre maison pour les acheteurs potentiels. L'objectif est de « préparer le terrain » pour les acheteurs afin de les aider à s'imaginer vivre dans votre maison. Certains vendeurs choisissent de sauter cette étape, mais cette erreur peut leur coûter du temps et de l'argent à long terme. Une enquête réalisée en 2021 par la Real Estate Staging Association a révélé qu'en moyenne, les maisons mises en scène se vendaient neuf jours plus vite et pour 40 000 $ de plus que le prix d’inscrption.4
 
À l'intérieur, la mise en scène peut inclure tout, de la redécoration, de la peinture ou du réaménagement de vos meubles à l'enlèvement d'objets personnels, au désencombrement et au nettoyage en profondeur. À l'extérieur, vous pouvez vous concentrer sur le lavage sous pression, planter des fleurs ou accrocher une couronne à la porte d'entrée.
 
Vous n'aurez peut-être pas besoin d'effectuer toutes ces tâches, mais presque toutes les maisons peuvent bénéficier d'une certaine forme de mise en scène. Avant que votre maison n'arrive sur le marché, nous pouvons vous référer à un stager professionnel ou offrir nos idées et suggestions si vous préférez la voie du bricolage.
 
 
ERREUR #5 : Évaluer Les Offres Basé Uniquement Sur Le Prix
 
Lors de l'évaluation des offres, la plupart des vendeurs se concentrent sur une chose : le prix de l'offre. Et bien que la valeur en dollars soit certainement importante, une offre à prix élevé est sans valeur si l'accord n'atteint jamais la clôture. C'est pourquoi il est important de considérer d'autres facteurs en plus du prix de l'offre, tels que :
 
-Financement et qualifications de l'acheteur
-Taille du dépôt
-Éventualités contractuelles
-Date de clôture 
Selon votre situation particulière, certains de ces facteurs peuvent ou non être importants pour vous. Par exemple, si vous magasinez toujours pour votre prochaine maison, vous pourriez accorder une prime élevée à une offre qui permet une date de clôture flexible.
 
Les acheteurs et leurs agents se concentrent sur l'élaboration d'un accord qui leur convient. Nous pouvons vous aider à évaluer vos besoins et vos objectifs afin de sélectionner une offre qui vous convient le mieux.
 
 
ERREUR #6 : Agir Émotionnellement Au Lieu De Raisonnablement
 
Il est naturel de s'attacher émotionnellement à votre maison. C'est pourquoi tant de vendeurs finissent par se sentir blessés ou offusqués à un moment donné du processus de vente. Les offres basses peuvent êtres insultantes . Les demandes de réparation peuvent ressembler à des jugements. Et quoi que vous fassiez, n'écoutez votre système de sécurité de votre maison. Il y a de fortes chances que certains acheteurs n'aiment pas non plus vos choix de décoration !
 
Cependant, c'est une énorme erreur de gâcher une belle opportunité de vente parce que vous refusez de faire une contre-proposition sur une offre basse ou de négocier des réparations mineures. Au lieu de cela, essayez de garder la tête froide et soyez prêt à vous ajuster raisonnablement pour conclure la vente. Nous pouvons vous aider à peser vos décisions et vous fournir des conseils rationnels en tenant compte de vos meilleurs intérêts.
 
 
ERREUR #7 : Ne Pas Embaucher Un Courtier
 
Il y a une bonne raison pour laquelle 90 % des propriétaires choisissent de vendre avec l'aide d'un courtier immobilier. Les maisons mises en vente par un courtier se sont vendues 22 % de plus que la moyenne des maisons vendues par le propriétaire, selon une récente étude américaine.5
 
Vendre une maison par vous-même peut sembler être un moyen facile d'économiser de l'argent. Mais en réalité, il y a une courbe d'apprentissage abrupte. Et un courtier inscripteur peut :
 
Vous aider à sauver du temps
Utilisez la connaissance du marché pour obtenir le meilleur prix
Accédez à des contacts et des réseaux pour accélérer le processus de vente 
Si vous choisissez de travailler avec un courtier immobilier, vous économiserez beaucoup de temps et d'efforts tout en minimisant vos risques et responsabilités personnels. De plus les bénéfices accrus réalisés grâce à une stratégie de marketing et de négociation plus efficace, pourraient plus que compenser le coût de la commission de votre courtier.
 
Nous vous accompagnerons de A à Z dans ce fort marché immobilier pour rendre votre processus de vente aussi simple que possible. Vous pouvez même vous retrouver avec une offre pour votre maison qui est meilleure que ce à quoi vous vous attendiez.
 
 
ÉVITEZ LES PIÈGES AVEC UN COURTIER INFORMÉ
 
Votre séjour de vente de votre maison n'a pas besoin d’être difficile. Lorsque vous nous embaucherez comme courtier inscripteur, nous élaborerons un plan de vente personnalisé pour vous aider à obtenir le meilleur prix pour votre maison sans risque, stress ou aggravation indus. Si vous envisagez d'acheter ou de vendre une maison, contactez-nous dès aujourd'hui pour planifier une consultation gratuite et une évaluation de la valeur de votre maison.
 
 
 
Sources:
1. Realtor.ca https://www.realtor.ca/blog/postpage/2666/1362/the-importance-of-having-a-realtor%C2%AE-price-your-home/
2. Banque Royale du Canada -
https://www.rbcroyalbank.com/mortgages/sellers-vs-buyers-market.html
3. Association canadienne des inspecteurs de maisons et de propriétés 
https://www.cahpi.ca/fr/blog/3-raisons-d-embaucher-un-inspecteur-cahpi
4. Association de home staging  immobilier -
https://www.realestestagingassociation.com/content.aspx?page_id=22&club_id=304550&module_id=164548
5. Association nationale des coutiers immobiliers -
https://www.nar.realtor/research-and-statistics/quick-real-estate-statistics 
 
 

Propriétés en vedette

No. 19680101

379 000 $

Chambres : 2

Salle(s) de bains : 1

144 67e Avenue Laval (Chomedey), QC

No. 16225084

514 000 $

Chambres : 3

Salle(s) de bains : 2

4711 Av. Plamondon Montréal (Côte-des-Neiges/Notre-Dame-de-Grâce), QC

No. 28775396

419 900 $

Chambres : 2

Salle(s) de bains : 2

2800 Boul. de la Côte-Vertu Montréal (Saint-Laurent), QC

D'autres inscriptions